Marché public, marché privé : Lequel pour un meilleur placement

“Marché public, marché privé : Lequel pour un meilleur placement financier en ZONE UEMOA en 2018 ?” est verrouillé Marché public, marché privé : Lequel pour un meilleur placement

Alors que la finance mondiale est toujours en quête de stabilisation suite à de nombreuses crises dans les 10 dernières années. le secteur financier en Afrique offre de bonnes perspectives en termes de stratégie d’investissement.

La croissance sur le continent poursuit sa bonne dynamique et selon une récente révision de ses perspectives de croissance. Publiée le 12 octobre 2017 à Abidjan, la Banque africaine de développement (BAD) estime que les perspectives économiques de l’Afrique « se sont améliorées en 2017 par rapport à 2016. Ils devraient encore s’améliorer en 2018 » Au niveau des marchés financiers, publics comme privés, les opportunités sont réelles. Dans la zone Ouest Africaine une vraie révolution s’opère depuis des années au niveau de la création de structures financières. Elles se fixent comme objectif d’accompagner les entreprises.

Le secteur financier public et privé au sein de l’Uemoa offrent des choix de placement financier qui peuvent s’avérer rentables. Le placement financier est de plus en plus facile en zone UEMOA en termes d’implication. Avec la digitalisation des services qui permet de piloter les opérations en ligne. Alioune Sao, analyste financier confie dans un article publié par le magazine financialafrik.com que le placement boursier est présenté comme rentable dans la zone UEMOA. « La rentabilité moyenne des actifs boursiers sur notre marché est environ de 9,4% par an alors que ce taux est de 5% en moyenne pour les Dépôts A Terme. Mieux, en 2015 la BRVM ressort en tête du peloton des places financières africaines avec un rendement de 17,7%, ce qui fait de notre marché régionale, une place très attractive », déclare-t-il. Cependant, vers quel marché se tourner pour effectuer un meilleur placement financier dans la région Ouest Africaine ?  

Dans les marchés publics en zone UEMOA, effectuer des placements financiers dans des structures comme la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM). Mais aussi la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) offre des gages de rentabilité considérables. En raison d’une bonne perception des opportunités à saisir dans le secteur de la bourse, de l’immobilier, des emprunts etc. Pour de meilleurs investissements et d’une réduction des risques. Mais le retour d’investissement se manifeste généralement dans le long terme. Mais aussi le moyen terme dans le meilleur des cas. Par ailleurs, la floraison d’institutions financières privées dans la zone UEMOA constitue une alternative pour les entreprises et particuliers souhaitant effectuer des placements financiers. De nombreuses banques régionales offrent elles aussi des opportunités car elles sont au cœur du dynamisme économique sous régional.

Elles sont au contact des opportunités à saisir. Et accompagnent la majorité des investisseurs privés dans l’économie régionale. Le marché privé est réactif aux changements technologiques. Et investit beaucoup pour faciliter l’accès au offres et opportunités dans plusieurs secteurs. Dans ce secteur, les retombées positives d’un placement financier sont possibles même à court terme. De plus, le marché privé facilite le suivi de son placement et l’accès aux retraits (gains, épargnes, etc.)

Articles associés

%s