Talents Repats versus Talents Locaux ou comment optimiser son employabilité face à la concurrence

Talent Repats versus Talents Locaux ou comment optimiser son employabilité face à la concurrence

Les talents repats désignent ces enfants du continent qui sont allés terminer leurs études dans les universités occidentales et qui, après quelques années d’expérience, souhaitent saisir des opportunités en Afrique afin de s’y installer. Cette vague de professionnels bien outillés pour la plupart est une manne pour les entreprises locales qui peinent à trouver une masse critique de professionnels prêts à l’emploi sur le continent. 

Le marché du travail au Sénégal comme dans la plupart des pays de l’Afrique subsaharienne est de plus en plus demandeur de compétences poussées et de technicité avancée dont ne disposent pas toujours les jeunes professionnels du continent qui ont reçu des formations mal adaptées aux réalités du terrain parce que trop académiques ou trop théoriques. Ces jeunes restés sur le continent doivent aujourd’hui compter avec les repats qui, eux, ont eu le privilège de développer leurs compétences dans des multinationales et de côtoyer un environnement de travail beaucoup plus exigent. Si les repats ont compris les enjeux de vendre leur expérience internationale aux entreprises basées sur le continent, les locaux peinent à comprendre qu’à terme, ils seront réduits à des postes d’exécution/administration si à leur tour, ils ne font pas un bilan pour identifier leurs forces et travailler à développer leur savoir-faire.

Nous avons recensé quatre habitudes essentielles à avoir pour garder son employabilité à mesure qu’on évolue dans sa carrière dans un espace toujours plus concurrentiel et exigeant.

Se former

Il va sans dire que la formation est le socle sur lequel repose le succès d’une carrière professionnelle. Aujourd’hui avec internet, de nombreuses spécialisations sont disponibles sur internet sous forme de MOOC. Ces formations sont préparées par des professeurs de grandes universités et nécessitent parfois quelques dollars pour un accès à la connaissance. Des plateformes comme Coursera, Udemy ou edX permettent d’avoir un accès illimité à des ressources de qualité et à la fin de chaque cours, des certifications. 

S’informer

L’information c’est le pouvoir ! Pour comprendre les enjeux des entreprises basées sur le continent, il faut les écouter et donc, participer aux fora, aux conférences, aux journées portes ouvertes ou simplement discuter avec des amis et connaissances qui y travaillent pour identifier les compétences que ces entreprises recherchent et comment est-ce que vous pouvez anticiper sur leurs besoins et par conséquent, marquer le coup lors de votre entretien d’embauche. 

Maitriser le contexte

Ce que les Talents repats n’ont pas véritablement, c’est le contexte. Ayant passé plusieurs années hors du continent et donc loin de ses problématiques, ils ne sont pas au fait du contexte dans lequel les entreprises évoluent. Il est donc judicieux pour un professionnel local de vendre sa connaissance du contexte et des enjeux de ceux-ci sur les résultats de l’entreprise. C’est un atout majeur car il démontre votre aptitude à comprendre et analyser votre environnement. 

Travailler son branding

Si l’on dispose de toutes les compétences nécessaires, il faut également savoir se vendre. Pour cela, il faut connaitre le produit (soi-même) et toujours le présenter de manière attractive. Il serait dommage de ne pas savoir vendre son meilleur produit parce qu’on ne le connait pas suffisamment. 

Un MOOC (pour massive open online course, d’après l’anglais) ou formation en ligne ouverte à tous (FLOT), aussi appelée cours en ligne ouvert et massif(CLOM), est un type ouvert de formation à distance capable d’accueillir un grand nombre de participants. L’appellation MOOC est passée dans le langage courant en France ; elle est désormais reconnue par les principaux dictionnaires. Source : wikipedia

En somme, les talents repats qui investissent le marché de l’emploi sur le continent sont une piqûre de rappel pour les jeunes professionnels locaux qui doivent, au même titre que les professionnels du monde, développer des compétences de standard international afin de rester compétitifs et pertinents dans un environnement globalisé.

Luc Herve ZOK

%s