Comment défendre vos idées en réunion ?

Développer et solliciter son réseau

Les réunions de travail sont des moments privilégiés pour démontrer vos compétences et votre maîtrise de votre domaine professionnel. Vous devez alors, en tant que travailleur, les préparer avec beaucoup de soins. Vous devez également savoir que, ce n’est pas parce que vous êtes créatifs et plein d’idées que vous arriverez à faire accepter vos idées par votre équipe. Pour susciter la curiosité et l’intérêt de vos paires en réunion, il est impératif que vous sachiez mettre votre prix de parole en valeur. Mais comment convaincre vos collègues et patrons du bien-fondé de vos idées? Pour y arriver, il existe plusieurs stratégies que nous vous livrons ici.

1. Savoir capter l’attention de ses collègues

 

Un bon orateur se distingue par sa capacité à capter l’attention de son auditoire. En réunion de travail, vous ne pouvez pas prétendre convaincre votre équipe, si ne parvenez pas à capter leur attention. C’est la raison pour laquelle, avant de prendre la parole, faites tout pour que les personnes présentes vous écoutent. Ne vous lancez pas tant que ce n’est pas le cas. Il existe une technique très efficace pour obtenir le silence dont vous avez besoin pour vous faire entendre. Il s’agit de prendre une inspiration profonde, de faire un léger signe de la main pour capter l’attention ou chercher le regard des autres. Cela vous permet de leur signifiant que vous apprêtez à parler. Vos interlocuteurs vont alors se tourner vers vous. Lorsque vous prenez la parole, posez votre voix. Parlez d’une voix haute et claire,

2. Faites en sorte de bien structurer votre discours…

 

Plus votre message est structuré, plus il sera mieux compris. Une idée bien structurée est, en effet, bien plus facile à faire passer. Vous devez alors impérativement éviter de faire du coq à l’âne. Vous gagnerez alors à préparer la structure de votre message de façon minutieuse. Pour ce faire, prenez le temps d’annoncer en premier lieu votre idée principale. Evoquez ensuite le nombre de points que vous allez développer. Exemple: «Je pense que nous prévoyons développer un nouveau produit: offre de formation. Cela sera bénéfique pour l’entreprise à trois niveaux. »Si vous avez peur de perdre le fil, prenez note de mots-clés très succincts en guise de bouée de sauvetage.

3. Prouver votre motivation pour galvaniser vos collègues

 

Lorsque la personne qui émet une idée fait preuve d’une certaine motivation, celle-ci contamine son auditoire qui sera galvanisé. Si vous êtes vous-même complètement enthousiasmé, vous avez plus de chance de convaincre votre auditoire. Ainsi, pour que vos collègues adhèrent à vos idées, vous devez adopter un discours sincère et passionné. Votre langage non verbal, ne doit pas non plus être en reste. Souriez, utilisez des verbes positifs et parlez en «nous» plutôt qu’en «je». Oubliez les discours trop techniques et formels pour apporter une vraie dimension émotionnelle.

4. Illustrer ses idées

 

La simplicité d’une explication est l’une de ses plus belles qualités. Ainsi, si vous avez le sentiment que le contenu de votre est technique ou complexe, faites en sortes de rendre simples les explications. Vous pouvez, par exemple, préparer un support visuel. Un PowerPoint n’est pas une mauvaise idée. Pour plus de simplicité, vous pouvez simplement vous lever et dessiner un schéma ou noter des mots-clés sur un tableau. Cela sera aussi efficace pour faire comprendre vos idées à vos collègues.

5. Ne pas empiéter sur les autres

 

Il est connu de tous qu’un discours long a beaucoup de chance d’endormir un auditoire tel qu’il soit. C’est la raison pour laquelle, pour ne pas susciter la lassitude ou l’énervement de vos collègues, ne gardez pas la parole trop longtemps. Vous ne devez, en aucun cas, monopoliser la parole. Essayez de rester concis. Si votre intervention est très longue, entrecoupez-la de moments d’interaction avec vos paires pour les réveiller et les impliquer dans votre projet.

%s