Comment surmonter son licenciement ?

T2A Licenciement

Comme une rupture amoureuse, un licenciement est un évènement douloureux très souvent mal vécu. Lorsque cela arrive, la personne licenciée a naturellement le moral en berne. Elle est démoralisée, voir démotivée. Elle perd l’envie d’entreprendre de nouvelles choses, préférant passer ses journées au lit. Certains employés arrivent même à la dépression. Pourtant, ce n’est pas la fin du monde. Vous devez prendre le contrôle de votre vie pour avancer. Ce n’est pas facile, mais c’est bien possible. Nous vous proposons ici des solutions pour vous relever de votre chute après un licenciement…

 

1. Prendre son temps…

Comme tout évènement douloureux, le licenciement est une chose difficile. Il faut alors du temps pour la digérer et changer de cap. Vous devez alors être réaliste car, ce genre de situation ne s’oublie pas en un claquement de doigt, ni en quelques jours. Personne ne vous en voudra de le vivre mal, car vous avez perdu votre zone de confort, vos collègues et vos repères. L’une des attitudes à adopter dans ce cas, est de prendre le temps de faire votre “ deuil ” et ne de pas vous précipiter à vous relancer dans n’importe quoi. Prenez-votre temps et, ensuite, passer à autre chose. La vie continue…

 

2. En parler autour de soi…

La confiance noie la douleur at-on l’habitude de dire. Rien de plus vrai d’ailleurs… Après un licenciement, il ne sert à rien de ruminer seul, dans votre pièce, votre colère et votre désespoir. Vous devez sortir et parler de votre chagrin aux personnes de votre entourage. Cela vous mérite d’atténuer fortement votre douleur et de vous changer les idées. Vous pouvez également partager votre ressenti avec un coach spécialiste ou vous confiez, tout simplement, à vos amis et à votre famille. Ils sont le meilleur remède dans votre processus de rétablissement. Leur écoute est un cadeau inestimable qui vous réconfortera.

 

3. Ne pas être trop sévère avec vous-même…

En cas de licence, vous ne devez pas être très sévère avec vous-même en vous culpabilisant. Éprouver une série de sentiments négatifs est certes compréhensible, mais essayez de les réguler pour ne pas sombrer dans la déprime. Plutôt que d’être trop dur avec vous-même, pensez à votre situation tout en vous disant qu’elle rentre dans l’ordre normal des choses. Cela n’a aucun sens de passer des heures à réfléchir sur comment et pourquoi vous en êtes arrivé là. Allez de l’avant et réfléchissez à votre avenir et à vos futures ambitions professionnelles.

 

4. Ce qui ne tue pas rend plus fort

A quelque chose de malheur est bon, dit l’adage. Dites-vous bien qu’il y a une opportunité à saisir dans votre situation de désespoir et que tout n’est pas négatif. Votre licence ne vous a pas plu, mais essayez quand même de voir le côté positif des choses. Aussi difficile que cela puisse paraître, il faut essayer de voir les opportunités dans cette situation peu agréable. Le changement de carrière n’avez-vous pas toujours rêvé va-t-il voir le jour maintenant? Serait-ce l’occasion de vous reconvertir ? Élaborez de nouveaux projets. Vous ne pourrez que vous relever d’une telle expérience, et vous serez peut être fin prêt à décrocher le job de vos rêves!

%s