Comment soigner son langage corporel pendant un entretien ?

Language Corporel

Lorsque vous faites face à un recruteur, lors d’un entretien d’embauche, votre communication verbale, à elle seule, ne sera pas suffisante pour le convaincre.   Votre langage corporel en dira également long sur vous. Vous pourrez, par exemple, être vu comme une personne qui manque de professionnalisme, si vous adoptez une posture trop ouverte. En revanche, un langage corporel fermé peut inspirer l’indifférence. Vous devez, coute que coute, éviter de donner ces impressions si vous voulez décrocher votre job. Cela est d’autant plus vrai que dans un cadre professionnel, et a fortiori en entretien, les premières impressions comptent beaucoup. Si votre interlocuteur ne retient pas de vous une image positive, lors de votre première rencontre, il ne sera pas forcément enclin à vous convoquer à un deuxième entretien. Soignez alors votre langage corporel. Mais comment faut-il s’y prendre ? Suivez nos conseils…

Les choses à faire pour soigner son langage corporel en entretien

L’entretien d’embauche est souvent source de stress pour de nombreux candidats qui, malheureusement, passent à côté de grandes opportunités, par qu’ils ont été trahis par leur langage corporel. Évitez que cela vous arrive. Premièrement, vous devez prendre la peine de vous regarder sur la glace juste avant d’aller à l’entretien, pour vérifier votre que votre présentation générale est bonne.  L’autre chose à faire est d’éviter de laisser paraître votre stress. Pour ce faire, prenez la peine de vous mettre en condition avant de pénétrer les locaux de l’entreprise. Il vous suffira de prendre quelques minutes de respirations profondes. Cela vous permettra de parler lentement et régulièrement et de ne pas être à bout de souffle dès les premiers moments de l’entretien. Une fois devant vos interlocuteurs, saluez-les en leur serrant la main et en établissant un contact visuel pour montrer que vous êtes prêt à engager le dialogue avec eux. Lorsqu’on vous y invité, asseyez-vous droit sur votre chaise. Gardez en tête que les entretiens sont des réunions professionnelles. Vous ne devez pas alors donner l’impression que vous participez à une rencontre entre amis, sinon votre éventuel recruteur pensera que vous ne prenez pas l’entretien au sérieux. Souriez et exprimez votre enthousiasme avec des gestes positifs (par exemple, hochez la tête en signe d’approbation).

Les choses à ne pas faire en entretien d’embauche

Certains comportements traduisent chez le candidat, une certaine nervosité ou une folle envie de quitter immédiatement l’entretien.  C’est le cas, par exemple, lorsque vous gigotez, tapez sur la table ou jouez avec un objet dans vos mains. Le fait également de balancer vos jambes donne l’impression que vous semblez distrait, ce qui ne va pas du tout enchanter le recruteur. Evitez aussi de croiser vos bras sur la poitrine. Cette fermeture peut laisser augurer, de votre part, une certaine hostilité à la discussion, que cette situation vous met mal à l’aise. Ne vous grattez ou ne frottez pas la tête ou le corps. Ces mouvements sont associés à l’anxiété. Votre interlocuteur pourrait en déduire que vous cherchez à cacher quelque chose et ne les imputera pas forcément au stress de l’entretien. Enfin, ne commettez jamais l’erreur de vous asseoir lorsque vous n’y êtes pas invité. Cela peut sembler présomptueux et mal élevé familiarité. Si vous évitez toutes ces erreurs, vous adopterez un langage corporel positif et ouvert qui donnera des points de plus et d’avantage de chance de décrocher votre job.

%s