Quand Dubaï devient la fenêtre du business Africain

Dubaï-750x429

Business Africain – Dans un article récent, le magazine Forbes présentait Dubaï comme « une place stratégique pour faire du business en Afrique. 

L’émergence d’une nouvelle élite africaine, cultivée et débarrassée du fardeau du complexe colonial. Mais aussi du paternalisme et de la condescendance de l’Occident a transformé les relations business africaines avec le monde extérieur. « Dubaï et les Emirats débarquent dans l’horizon économique africain de manière tout à fait surprenante et avec des arguments indiscutables. » Faisant parti des Emirats Arabes Unis, Dubaï compte aujourd’hui 2 millions d’habitants. Et est la 7ème ville la plus influente du monde, selon un classement. Mais ce qui attire le plus les cadres et investisseurs africains vers Dubaï. C’est plutôt son dynamisme économique provoqué par le tourisme et le commerce. Toutes les 90 secondes, un avion se pose ou décolle de son aéroport.

Toutes les minutes 100 conteneurs sont débarqués au port de Jebel Ali.

Chaque jour 30000 visiteurs choisissent de s’arrêter à Dubaï et, en 2016, la ville a accueilli 12 millions de touristes. La ville est structurée pour dépasser New York. Mais aussi Paris ou Londres sur le plan du business, de l’investissement et des infrastructures. Les multinationales les plus importantes y ont implanté leurs enseignes. Et les entreprises africaines ne veulent pas être en reste. En effet, l’Afrique a d’énormes potentialités en termes de ressources humaines et naturelles, que cette partie de l’Orient ne peut ignorer. Les opportunités pour le Business Africain dans le secteur minier, l’agriculture, les infrastructures, les télécommunications, le tourisme, etc., sont à saisir. Et les investisseurs, dont ceux des Emirats Arabes Unis, sont prêts à les financer.

De ce fait, la présence de travailleurs africains qualifiés à Dubaï devrait encore s’intensifier. En attestent les chiffres publiés par Forbes : “Depuis 2002, les échanges hors pétrole entre Dubaï et l’Afrique ont progressé de plus de 700 %. Entre 2008 et 2013, les échanges commerciaux ont crû de 147 % atteignant 27 milliards de dollars. Ces données prennent tout leur sens lorsqu’on note qu’une nouvelle génération d’hommes d’affaires africains se sert de Dubaï comme base pour développer ses activités sur le continent.” 

Vous pouvez aussi lire Entreprises-Tech qui recrutent le plus de talents en Afrique (francophone)

      

Articles associés

%s