Comment améliorer la gestion de compétences de vos salariés ?

Couv-Obsolescence-salaries-competences-710x434

L’entreprise est un processus en perpétuelles évolution et mutation. Elle concentre des savoirs, savoir-faire et savoir-être qui se renouvellent en son sein de plus en plus régulièrement. Il s’agit d’un phénomène que vous, managers d’entreprises, devez vivre de plus en plus, dans l’économie de marché, la mondialisation et la révolution technologique. Face à des employés qui expriment le besoin d’être de plus en plus et de mieux en mieux formés pour répondre aux nouveaux défis qui s’installent très régulièrement dans la vie professionnelle , les dirigeants se doivent de gérer leurs compétences pour toujours accroître votre propre compétitivité. L’idée est de se demander si vos salariés sont dotés des compétences alignées à votre vision stratégique qui se module à souhait. Les compétences sont ainsi aujourd’hui au cœur des politiques RH. Mais comment y arriver ? Pensez à ces clefs au besoin.

  1. La relation Homme-Poste, un rapport en perpétuel renouvellement

Tout comme les relations sociales en entreprise, le rapport entre le salarié et sa position dans l’entreprise est primordiale. En fonction du profil et de l’évolution des besoins de votre entreprise, il est indispensable de repenser le plus fréquemment possible les apports d’un salarié aux besoin de son poste. Elle permet ainsi à la direction de mieux piloter et mieux suivre le stratégie confiée aux différents postes, mais aussi de mieux évaluer le travail des collaborateurs sur une base objective des compétences, et de permettre aux salariés de mieux repenser leurs plans de carrière. Le management de proximité marche de plus en plus, surtout en Afrique où le rapport humain est souvent privilégié au rapport automatique. L’objectif est de créer des experts vis-à-vis aux processes, mais aussi aux attentes de l’entreprise. Vous devez sûrement le savoir, mais n’oubliez pas que l’homme a toujours besoin de se sentir évoluer et valorisé dans son travail. Il est donc important de repenser, autant stratégiquement que pratiquement, l’adéquation des hommes et de leurs postes.

  1. La mise-à-jour technologique, clef de l’évolution de carrière

Vous n’êtes pas sans savoir qu’avec la mondialisation, nous vivons sous une ère de la technologie. Elle est au cœur de la vie économique et sociale, surtout dans une Afrique de plus en plus connectée. L’entreprise Africaine, pour toucher le maximum de cibles, doit de manière permanente, suivre l’évolution technologique et s’y adapter de manière à produire des biens et services qui soient compétitifs et les plus performants possibles. Les causes économiques des transformations que connaissent les divers marchés africains comptent parmi elles l’augmentation de la concurrence et la diffusion des nouvelles technologies qui sont généralement mises en avant. La formation technologique en entreprise permet ainsi de mieux penser les compétences techniques de vos agents et de vos cadres dans la mesure où les machines incorporent aujourd’hui une partie de la complexité de tâches autrefois assurée par les opérateurs eux-mêmes. De plus les nouvelles technologies impactent de plus en plus sur les qualifications qui seraient à l’origine des nouvelles formes d’organisation favorisées par la technologie.

  1. La formation des compétences, outil de fidélisation des salariés

Dans une politique RH, il faut savoir investir dans le développement des connaissances, facteur de développement pour l’entreprise. Qu’elle soit interne ou externe, la formation peut se faire sous forme de séminaires et de réunion. En Effet, l’entreprise est un lieu d’apprentissage nécessitant de nécessaires mises à niveau adaptées à ses besoins. Offrir un enseignement adéquat à ses salariés est avant tout, un atout pour l’organisation. Elle lui offre un personnel de plus en plus qualifié et qui a de moins en moins besoin d’une supervision. L’idée là est d’assurer une relève pour les cadres allant à la retraite. Un employé bien formé, professionnellement, est une valeur sûre pour son entreprise. Elle permet de valoriser ses compétences, mais aussi de les motiver, atouts permettant l’augmentation de la productivité d’une entreprise. Un salarié avec des connaissances à jour, prendra moins de temps à réaliser une tâche et travaillera ainsi avec plus de facilité. Très souvent, une formation à l’étranger, dans un autre pays africain ou outre atlantique, est bien mieux perçue et permet d’accroître la visibilité d’une entreprise.

La démarche de gestion des compétences permet ainsi de mettre l’accent sur les Ressources Humaines comme ressource stratégique d’une entreprise, mais clarifie aussi les besoins en nouvelles compétences qui sont en perpétuelle évolution, tout comme de stimuler un partage enrichi de la vision de l’entreprise et de faciliter le dialogue social. En gérant les compétences, l’entreprise surmontent plusieurs défis qui requièrent une maîtrise des différents postes et un outil de réponse aux différentes attentes des marchés économiques. Modéliser le niveau d’expertise de vos salariés facilite aussi le suivi des savoirs de votre organisation à tous les niveaux de la hiérarchie.

Vous pouvez aussi lire Faire face aux dures réalités du marché de l’emploi en Afrique

                                                                          

Articles associés

%s